The Empty House


Du libéralisme et de l’homme le plus classe du monde
mai 26, 2008, 8:52
Filed under: Actualite, Humeur, Politique | Étiquettes: , , ,

C’est un peu une question façon « La Classe Américaine » : qu’est-ce qu’elle a bien pu vouloir dire?
Remplacez George Abitbol par Segolène Royal et vous aurez compris, tout le monde se demande le sens de cette phrase : libéralisme et socialisme sont incompatibles??
J’avoue aussi que je suis un peu perdue, parle-t-on de libéralisme économique, politique? Prenons la première hypothèse, qui me parait la plus crédible. Le moins que l’on puisse dire c’est que la formulation est malhabile. On voit bien que le libéralisme économique est rentré dans les mœurs et dans le langage, on ne va pas revenir dessus sauf à reconstruire complètement la société- avec les résultats que l’on a connu, tout spécialement ici a Prague-. Il ne me semble pas que le grand soir façon Arlette soit encore au programme, si ?
Deuxième hypothèse : elle parlait du libéralisme politique. Il y aurait de quoi s’inquiéter puisque cela reviendrait à liquider Montesquieu et quelques autres des penseurs qui ont inspiré la démocratie.
En attendant une explication claire, elle peut toujours envoyer à Delanoé, qui l’égratigne dans son probablement mauvais livre, que le « train de ses injures roule sur le rail de son indifférence »… ça ferait son petit effet, oh que oui!

« Un monument de débilité »

Publicités