The Empty House


Le fils prodige
juin 16, 2008, 7:54
Filed under: Actualite, Politique

Après le père, le fils se lance aussi dans la politique. Porte sur les fonds baptismaux par les vereuxBalkany (de bon augure), il prend la présidence du groupe UMP dans les Hauts-de Seine. Nos journaux favoris s’extasient sur « la fulgurante progression » de Sarkozy Jr. Ils sont touchants de naïveté, ces journalistes.



35 heures pour vivre
mai 27, 2008, 9:42
Filed under: Actualite, Politique | Étiquettes: ,

Vu que les 35 heures sont la cause de toutes la catastophes (pour les UMPistes), on se demande ce qu’ils attendent pour enfin nous en debarasser et que l’on vive tous heureux et en paix.
Pourquoi n’en finit-on pas avec cette loi qui « empeche les gens de travailler » ?
En tout cas, ce n’est pas pour demain, il n’y a qu’a voir cette video de Notre President publiee dans le Monde : ici.
Il le dit clairement, la duree du travail restera, officiellement tout du moins, de 35 heures.
La realite serait-elle en train de le ratrapper??

Plus important :Bruce Willis serait-il aller chercher un point de croissance « avec les dents » ou avec un flingue??



Du libéralisme et de l’homme le plus classe du monde
mai 26, 2008, 8:52
Filed under: Actualite, Humeur, Politique | Étiquettes: , , ,

C’est un peu une question façon « La Classe Américaine » : qu’est-ce qu’elle a bien pu vouloir dire?
Remplacez George Abitbol par Segolène Royal et vous aurez compris, tout le monde se demande le sens de cette phrase : libéralisme et socialisme sont incompatibles??
J’avoue aussi que je suis un peu perdue, parle-t-on de libéralisme économique, politique? Prenons la première hypothèse, qui me parait la plus crédible. Le moins que l’on puisse dire c’est que la formulation est malhabile. On voit bien que le libéralisme économique est rentré dans les mœurs et dans le langage, on ne va pas revenir dessus sauf à reconstruire complètement la société- avec les résultats que l’on a connu, tout spécialement ici a Prague-. Il ne me semble pas que le grand soir façon Arlette soit encore au programme, si ?
Deuxième hypothèse : elle parlait du libéralisme politique. Il y aurait de quoi s’inquiéter puisque cela reviendrait à liquider Montesquieu et quelques autres des penseurs qui ont inspiré la démocratie.
En attendant une explication claire, elle peut toujours envoyer à Delanoé, qui l’égratigne dans son probablement mauvais livre, que le « train de ses injures roule sur le rail de son indifférence »… ça ferait son petit effet, oh que oui!

« Un monument de débilité »



Silences pesants
avril 25, 2008, 10:55
Filed under: Humeur, Politique | Étiquettes: , ,

Oui je l’avoue, j’ai regarde l’interview presidentielle hier soir…pour ceux qui auraient manque ca, je resume la soiree : 90 minutes de publicite offerte a Nicolas Sarkozy par tous les francais- un beau cadeau pour notre premier anniversaire ensemble.
Les journalistes ont assure le service minimum, quelques contradictions, mais sur la forme, jamais sur le fond. Jamais un seul n’a interroge le President sur la necessite des « reformes ». Elles sont acquises de fait, comme un element qui ne prete pas a discussion. Quand le President se defausse sur le cours du baril de petrole pour justifier la baisse de pouvoir d’achat, puis se plaint quelques minutes plus tard de la faiblesse du dollar par rapport a l’Euro, personne ne releve la contradiction.
J’ai cru distinguer tout de meme quelques sourires narquois lorsque Sarkozy pretend pouvoir moraliser le capitalisme financier a lui tout seul. Et encore, pas tres longtemps.
Pas un ne reagit lorsque notre President pretend defendre les droits de L’Homme en Afghanistan, mais elude les questions sur la Chine, ou les violations sont quotidiennes.
Pas un mot non plus sur les relents nauseabonds : »Nos amis les Suisses » sont les bienvenus en Europe, mais pas « La Turquie ».
Aussi, silence sur l’imposture du travailler plus pour gagner plus, et la « france qui doit se rehabiliter par le travail » alors que l’on sait pertinemment que le faible taux de travail en France est pour la plus grande partie due au travail partiel subi et au faible taux d’emploi chez les jeunes et les plus de 55 ans…
Comme l’on dit souvent, il y a des silences assourdissants.



Les vieux au travail
avril 19, 2008, 4:49
Filed under: Actualite, Humeur, Politique | Étiquettes: ,

Christine Lagarde l’a annoncé : les chômeurs agés n’ont qu’à bien se tenir. Jusqu’à maintenant ils sont dispensés de recherche d’emploi, c’est à dire de déplacements répétés, de frais de CV à imprimer et d’entretiens, souvent en pure perte vu les mesures « anti vieux » prises dans les entreprises, sauf quelques exceptions. C’est d’ailleurs devenu une sorte de lieu commun: les salaries agés sont chers et soi-disant improductifs, en plus il s’accommodent mal de la pression qu’il est aisé faire subir à un jeune en début de carrière.
Mais avec notre nouvelle ministre de l’économie surdouée, les choses prennent soudain une nouvelle tournure. Si les plus de 55 ans n’arrivent pas à trouver un travail, c’est qu’avec cette « dispense », on leur interdit de chercher :

« A une époque où on essaie de privilégier l’emploi des séniors, nous discuterons avec les partenaires sociaux la possibilité pour les demandeurs d’emploi qui s’inscriront demain comme demandeurs d’emploi de continuer à pouvoir chercher du travail et à retrouver un travail »

Donc on va montrer les dents (si cette mesure n’est pas dementie demain!) avec des personnes en difficulté, en les forçant à chercher un emploi qui ne leur sera pas offert, sans s’attaquer de front aux causes du problème. A savoir que lorsque l’on est sur le marche du travail, il vaut mieux ne pas être un peu agé, ne pas être une femme, ne pas venir de certains quartiers, ne pas chercher son premier emploi
ne pas être  » une personne de couleur », ne pas avoir d’enfants, ne pas être handicapé etc…
Comme d’habitude au gouvernement, on préfère s’en prendre à ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre.



Avis de recherche
avril 14, 2008, 9:16
Filed under: Actualite, Humeur, Politique | Étiquettes:

Recherche désespérément Rama Yade… depuis le 5 avril, après avoir « démenti » avoir parlé de « condition » à la venue de Nicolas Sarkozy à Pékin pour les Jeux Olympiques- elle avait pourtant affirmé le contraire-la belle brunette a disparu.
Les médias ont tout essayé : répéter quinze fois par jour les mots  » Droits de l’Homme », pour voir si comme Candyman, Rama ferait une apparition. Nic (rien).
En même temps je la comprends, les droits de l’Homme, ça s’est carrément ringardisé. D’ailleurs on ne dit plus les droits de l’Homme, mais les droits humains, histoire de ne fâcher personne. Ensuite, le but de cette grande « fête » des Jeux Olympiques, c’est quand même d’engranger un maximum de profits, pas de sauver le monde.
Elle n’a plus qu’à se recycler dans un domaine plus porteur, le ministère de la casse sociale ou celui de la « Realpolitik ». Au moins un poste qui compte pour quelque chose dans le gouvernement, pas un secrétariat « paillasson »!

L\'avez-vous vue?


Déprimés?
janvier 7, 2008, 10:46
Filed under: Humeur, Politique | Étiquettes: , ,

J’apprends dans le Nouvel Obs que les jeunes français sont parmi les plus déprimés d’Europe- seuls les Anglais broient plus de noir que nous- Courage les amis! Comme le disait déjà Beaumarchais, « tout finit par des chansons », et avec accessoirement, un mariage. Nous aurons bientôt le droit aux noces ; elle se seront pas celles de Figaro, mais peu importe un peu de légèreté que diable, et d’entrain!
Pour se distraire, on peut toujours relire la pièce en question. Elle dénonce les privilèges exorbitants de la Noblesse, juste avant la Révolution de 1789. Si cela ne vous rappelle rien…

blog_post108_img1.png



Management
janvier 3, 2008, 8:56
Filed under: Actualite, Politique | Étiquettes: , , ,

Angoisse dans le gouvernement, les ministres, tels des collégiens vivent la peur au ventre : ils vont recevoir leur « bulletin de notes » trimestriel…
Dans l’optique de sa « politique du résultat », pour laquelle effectivement le résultat compte plus que les moyens dont on s’est servi pour l’obtenir (cf. la chasse aux sans-papiers pour remplir le quota, devant les écoles, chez eux etc…) les ministres sont désormais soumis à une évaluation.
Sarko est parfait dans le rôle du manager, il a le costume, la montre qui fait bling bling, les lunettes de soleil et l’American Express. Il distribue les bons et mauvais points, met la pression sur ses « cadres » pour qu’ils remplissent leurs objectifs. Sauf que là, il ne s’agit pas d’atteindre un volume de vente ou une vitesse de livraison record, mais d’ « objectifs politiques ».
Lorsque l’on examine les critères d’évaluation, on a presque envie de rire- sauf que c’est du sérieux et que les ministres y jouent leur poste:
Xavier Darcos, le ministre de l’éducation nationale, sera jugé sur le nombre d’heures supplémentaires réalisées par les enseignants. les profs savent maintenant ce qu’il leur reste à faire s’ils veulent se débarrasser de leur ministre 🙂 .
Valérie Pécresse sur le taux d’abandon des étudiants en première année de licence- bien sûr elle va s’assurer personnellement que chaque étudiant bûche à la BU au lieu de flemmarder dans les bars-.
On voit bien qu’il y a des favoris tout de même, et que certains sont déjà « nominés » pour quitter le gouvernement dès cette année.
Par exemple, Christine Albanel sera jugée sur l’évolution du piratage des films et de la musique…franchement qu’est-ce qu’elle peut y changer? Au train auquel vont les choses, elle va être une des premières à se faire virer.
D’autres ont la vie plus facile, comme le « French Doctor« . Il a pour mission de rameuter des ministres à Bruxelles. C’est déjà plus faisable…
Je propose aussi une évaluation de Nicolas Sarkozy, sur la pluie et le beau temps, sur le nombre de photos de lui et de Carla, sur ses parts d’audience sur TF1. Avec possibilité de le démissionner, bien sur.



Chazam!
décembre 30, 2007, 6:46
Filed under: Actualite, Politique | Étiquettes: , , ,

Le Magicien Fillon a trouve l’astuce : comment éviter aux employeurs de payer les heures supplémentaires aux quelques salariés qui pourraient éventuellement en bénéficier ? Il s’est creuse la tête, puis il a envoyé en douce une petite lettre aux organisations patronales et syndicales, pour leur dire sur quoi plancher. Pour résumé, il voudrait bien que la durée du travail soit négociée en fonction du secteur d’activité. Avec ce nouvel artifice emprunte à Laurence Parisot, finies les heures supplémentaires! La durée du travail pourra se situer quelque part entre 35 et 48 heures-le maximum préconisé par l’UE. Un salarie travaillant donc actuellement 35 heures et qui espérait voir ses heures supplémentaires- qui devaient être payées 25 pour cent en plus- comptées des la 36 ème heure, n’en obtiendra sans doute aucune. Il faut rappeler que les heures supplémentaires rémunérées étaient LA grande idée de Nicolas Sarkozy lors des présidentielles, pour faire progresser les salaires.
Tout va maintenant dépendre de la manière dont se dérouleront les négociations, du rapport de force patronat/syndicat à l’intérieur de chaque branche etc…autant dire que tout le monde ne sera pas loge à la même enseigne.
En cas d’échec, ou d’accords fortement défavorables pour les salaries- vu le climat actuel, cela ne serait pas étonnant- le gouvernement pourra toujours se défausser sur les syndicats. Bien joué…on n’y a -presque-vu que du feu!!

PS : Fillon sait aussi se rendre invisible, et est disponible pour « égayer » vos séminaires d’entreprises et vos goûters d’enfants. Pour plus de précisions, s’adresser à l’Elysee, Paris.



Europe « Sociale »
décembre 20, 2007, 3:38
Filed under: Actualite, International, Politique | Étiquettes: , , , ,

Vous vous souvenez certainement de la directive Bolkenstein : une proposition de l’ancien commissaire au marche intérieur Frits Bolkestein. Il avait proposé que les services soient libéralisés à l’intérieur de l’Union Européenne, pour favoriser la concurrence, qui doit en théorie faire baisser les prix pour les consommateurs. A cela s’ajoutait le fameux principe du « pays d’origine ». Il s’agissait en effet, pour un travailleur étranger-disons lituanien- qui fournit ses services en Allemagne par exemple d’appliquer les normes de sécurité, d’hygiène, et surtout salariales en vigueur dans son pays d’origine, si sa mission dure moins de 8 jours. Evidemment des états comme la France- souvenez- vous du plombier polonais venant voler notre pain etc…- se sont récriés, pour « défendre » leurs propres artisans. Réaction pour le moins stupide : penser qu’un ouvrier du bâtiment tchèque va faire le déplacement en France, pour être finalement paye un salaire tchèque !! Personne ou presque ne s’est élevé contre le caractère fondamentalement inégalitaire d’une telle mesure. Bref.
La fameuse directive a donc été passée à la trappe.
Sauf qu’hier, je lisais le Figaro, et je tombe sur un article bien caché dans la section économie. (Pour les non-inities, la section économie du Figaro est assez hardcore, à ne lire que si vous avez survécu a celles du Monde)
Il s’agit d’un décision de le Cour Européenne de justice, qui a donné raison à une entreprise lettone qui comptait payer ses employés basés en Suède selon la norme lettone. Résumé de l’affaire, dans la bonne prose de notre journal préféré :

L’affaire remonte à mai 2004, lorsque Laval, société lettone de BTP basée à Riga, détache ses travailleurs sur un chantier suédois. Il s’agit de rénover un établissement scolaire situé à Vaxholm, petite ville insulaire située au nord-est de Stockholm. Le plus consciencieusement du monde, son patron tente de négocier les salaires de ses collaborateurs avec le syndicat suédois du bâtiment, Byggnad. C’est l’échec. Il se tourne alors vers le syndicat letton du bâtiment avec qui il conclue finalement un accord, mais à des conditions salariales moins avantageuses.

Les représentants suédois des salariés hurlent au dumping social et déclenchent une grève sur le chantier dans le but de faire plier Laval. Résultat, la filiale du groupe letton fait faillite. Les travailleurs détachés plient bagage. La direction réclame réparation du préjudice devant la Cour de Justice et conteste la légalité des «actions collectives» suédoises.

Salauds de syndicalistes, tiens en voila une pour eux, ils n’avaient qu’à pas « hurler »!
La Cour a finalement fait valoir qu’ils se sont montrés « trop gourmands », et qu’en voulant défendre les droits des salariés, qu’ils soient lettons ou pas, ils rendaient la Suède « moins attractive ». Le patron aux pratiques pour le moins douteuses, celui qui est prêt à tout pour économiser sur les salaires, est donc conforté dans sa position.
Nul doute, cette décision -qui fera désormais jurisprudence-, c’est un peu comme Bolkenstein puissance 10. Qui parle encore d »Europe sociale » ??



Cherchez la difference…
décembre 3, 2007, 10:20
Filed under: Actualite, Politique | Étiquettes: , ,

1997, le président Chirac se rend en Chine pour une visite diplomatique.Ayant probablement peur d’y aller seul pour s’acquitter de sa fastidieuse tache de VRP, Il avait emmené dans ses bagages 60 chefs d’entreprise. Moments marquants de la visite: Chirac iniciant nos amis chinois aux joies de l’apéritif, Chirac serrant la main de Iang Zemin, et un discours sur le fond de commerce franco-chinois et comme bouquet final, l’annonce de la vente de 60 Airbus a la Chine.
Rien sur les droits de l’Homme.
2007, le président Sarkozy se rend en Chine- accompagne de ses ministres ainsi que de patrons, notamment d’Airbus et d’Areva. Poignée de main avec Hu Jintao, cette fois, dîner- sans alcool sûrement puisque je vous rappelle que notre President ne boit pas malgré les vidéos compromettantes que l’on trouve çà et là sur le Net-. Bouquet final : vente de 60 airbus et 2 centrales nucléaires, ainsi qu’une multitude de contrats signés.
Rien sur les droits de l’Homme.

Dix ans, les hommes changent, les méthodes restent les mêmes. Une petite différence cependant, le cote « décomplexé » de la visite présidentielle – on y allait clairement pour gagner de l’argent, au dépend de toute autre considération- et pour la famille du Président- sa mère, son fils-un beau voyage d’agrément offert par tous les français. Il ne fallait pas gâcher la fête avec un discours du plus mauvais goût sur les tortures et exécutions sommaires.
Au cabinet de Nicolas Sarkozy, on avait promis d’en finir avec les « salamalecs » chiraquiens. Mais pas avec les courbettes.

Art Daoiste.  Bamboo, Wu Chen (1280-1354)


L’affaire Dati
novembre 5, 2007, 8:51
Filed under: Actualite, Humeur, Medias, Politique | Étiquettes: ,

C’est l’affaire du siècle, les plumes les plus célèbres de la presse retrouvent de leur inépuisable ardeur pour dénoncer les injustices. On s’attend là à trouver une cause noble. Il n’en est rien, il ne s’agit que d’un CV, peut -être truqué. Quelque chose de banal, en fin de compte, qui n’a pas enjolivé son curriculum, passé sous silence certaines choses, employé des formules avantageuses, ou tout simplement ajouté un emploi jamais exerce ? Dans le monde impitoyable du recrutement, il faut transformer ses échecs en réussite, prétendre que si l’on était au chômage et la dèche, c’était parcequ’ « on avait pas trouve l’emploi correspondant à son profil ». On a jamais droit à l’erreur, à dire tout simplement  » je me suis planté, là ». Bref il ne faut pas donner l’impression qu’on est un perdant. Be a leader, not a follower.
Bref, FOG s’est ému parmi les premiers de l’ « acharnement » contre Rachida Dati. Au Monde, on poursuit dans la même tendance. Quelles belles âmes, toujours prêtes à se mettre en danger pour défendre les valeurs républicaines.
La victime- qui est tout de même une personne publique, et donc qui ne devrait pas s’étonner que l’on fouille dans son passé- à quand même réussi à mobiliser un dizaine de personnes pour harceler la direction de l’Express qui allait publier l’information. En plus de bénéficier du soutien inoxydable du Président, de son amitié -cf les vacances aux States-, la belle a désormais pour la défendre une garde rapprochée de journalistes.
Dommage qu’il y en ait peu pour étaler leur indignation en colonnes noires sur blanc, pour tous les exclus, ceux qui postulent, avec un CV même pas arrangé, et qui se font rembarrer à cause d’un nom qui ne sonne pas assez « français ». Ou pour les mal logés qui squattent rue de la Banque, et que l’on traite de chiens, non pardon, de meute.
Quant à faire un symbole du cas Dati, je n’y crois pas une seconde. C’est un peu trop facile que de défendre les surprotégés. En voila une fausse colère qui ne coûtera pas son poste à un éditorialiste, sagement aligné.



CNE-suite et fin
octobre 28, 2007, 10:12
Filed under: Actualite, Politique | Étiquettes: , , ,

Le CNE, genialissime idée du gouvernement Villepin, est sur le point d’être abandonné par les patrons eux-mêmes. Pourtant, ce nouveau contrat « révolutionnaire » pour les petites entreprises-deux ans de période d’essai, licenciement possible dans ce délai sans avoir à fournir de motif- on l’aurait presque cru sorti des discours ultra-libéraux de Laurence Parisot.
Et pourtant, si l’on fait le compte, les entreprises ont relativement peu utilisé le CNE. Sur les 440,000 CNE signés entre 2005 et 2006, seuls 10 pour cent correspondent véritablement à de nouvelles embauches non prévues. La grande majorité des patrons interroges ont déclaré que avec ou sans le CNE, ils s’apprêtaient à embaucher de toute façon -Voir ici. Au total, seuls 35,000 emplois nouveaux auraient été crées, un peu juste pour une mesure qui devait booster l’économie.
Voila de quoi donner l’estocade à ce contrat bancal, déjà largement désavoué par les prud’hommes : l’organisation international du travail (agence tripartite de L’ONU) s’apprête à le condamner officiellement : l’absence de motif fourni lors du licenciement est contraire à sa constitution. On remarque au passage l’opportunité pour le Medef de renoncer à un contrat qui sera de toute façon bientôt inapplicable- puisque non conforme à un traité international que la France a signé …



Moins value
octobre 17, 2007, 9:02
Filed under: Actualite, Politique

Perdre de l’argent en vendant un bien? Facile, l’État vous donne la solution : vendre un immeuble à un fonds américain pour 103 millions d’euros, et le racheter 4 ans plus tard pour 325 millions d’euros. Les prix de l’immobilier sont montés en flèche à cette période, nous explique-t-on. Ah. La droite est censée être une meilleure gestionnaire que la gauche, elle va sans doute pouvoir nous expliquer pourquoi on brade le patrimoine national pour le racheter ensuite presque 3 fois plus cher.
Mais non, au lieu de cela, un membre de la commission chargé d’élucider l’affaire, se contente de féliciter le groupe d’investissement Carlyle : « Vous avez fait au total une belle opération ». On est bien contents pour eux.
La corruption -ou la connerie- vont finir par coûter bonbon.



Mode d’emploi pour ne rien changer
octobre 13, 2007, 7:54
Filed under: Actualite, Politique | Étiquettes: ,

Le président a fait savoir aux membres du comité Balladur pour la « réforme des institutions » qu’il fallait qu’ils se remuent un peu le popotin. L’hyperactivite de Sarkozy n’épargne personne, même le ronflant Balladur a accepté de se dépêcher. Ce n’est pas tout ça, mais il y a les municipales en 2008, et une réelection en 2012 à préparer. Les Français voulaient de la reforme, on va leur en donner, et vite.
Sauf que c’est le « big plouf ». A part consacrer la prédominance du President de la Republique, de renforcer ses droits ex. placer ses amis dans des postes divers et variés, le comité évite de se mouiller sur les sujets les plus importants : la proportionnelle, et l’interdiction du cumul des mandats. Beacoup de députés cumulant plusieurs fonctions, je vois mal comment ce texte aurait pu etre voté de toute facon. Ils décideront pour eux-mêmes, comme d’habitude.
Nous n’aurons pas non plus d’impeachement à l’américaine, alors que le President conserve le droit de dissoudre l’Assemblée Nationale. Vive l’equilibre entre les pouvoirs!