The Empty House


Moi
Moi

A 27 ans je n’ai toujours pas appris a mêler de ce qui me regarde 😉 je n’ai pas la langue dans ma poche, et je parle autant que j’écris.
Je vis en République Tchèque. Lorsque j’ai du temps libre, je rédige un peu de fiction, pour le plaisir, je lis un peu tout ce qui me tombe sous la main. Je dessine aussi. Au cas où un nouveau jeu en ligne, ne m’a pas accaparée, je suis raisonnablement sociable.
Pour le reste, vous aurez bien le temps de le découvrir….
Si vous souhaitez m’écrire, faites-le ci dessous…
Retour au blog ici

Publicités

6 commentaires

« je n’ai pas la langue dans ma poche et j’en fais profiter les autres »

Ben alors Lily ? On se lache ?

;_)

Commentaire par Antoine

Je reposte un vrai smiley 😉

Commentaire par Antoine

Je reposte un vrai smiley, l’autre est raté: 😉

Commentaire par Antoine

🙂

Commentaire par Antoine

The lunatic, the lover, and the poet
Are of imagination all compact [composed].
One sees more devils than vast hell can hold,
That is the madman. The lover, all as frantic,
Sees Helen’s beauty in a brow of Egypt.
The poet’s eye, in a fine frenzy rolling,
Doth glance from heaven to earth, from earth to heaven;
And as imagination bodies forth
The forms of things unknown, the poet’s pen
Turns them to shapes, and gives to airy nothing
A local habitation and a name.
(A Midsummer Night’s Dream, 5.1.7-17.)

Commentaire par Antoine

Shakespeare bien sûr ! 😉

Commentaire par Antoine






%d blogueurs aiment cette page :