The Empty House


OGM et nucléaire
octobre 1, 2007, 8:26
Filed under: Réchauffement climatique, Science | Étiquettes: , , ,

Qui est Stewart Brant? C’est le prophète de la nouvelle écologie, un « environnementalisme » qui se veut réaliste, c’est à dire acceptable pour les lobbies commerciaux en tous genre. :-d’accord on va se préoccuper de l’état de la planète, c’est dans l’air du temps, mais sans déranger les industriels cela va nous faire perdre de la compétitivité- et le droit de polluer tranquilles-
Défendant bravement les firmes agroalimentaires, Stewart propose aux écologistes de cesser incontinent toute lutte contre les organismes génétiquement modifiés, sous prétexte que, quoi que l’on fasse, la Nature saura bien se défendre. On voit bien aujourd’hui comment effectivement l’environnement gagne sur tous les tableaux…
De plus de leur innocuité, les OGM sont une bénédiction : ils produisent plus. Certains évoquaient même la faim de la famine dans le monde, la larme a l’œil sans doute. On en est encore loin.
Quant a l’argument selon lequel les OGM permettraient d’utiliser moins d’engrais, il est mensonger -vous pensez bien que les gros producteurs de produits phytosanitaires comme Monsanto ne vont pas se tirer une balle dans le pied!-
Exemple, le mais Roundup ready, un mais génétiquement modifié pour résister au Roundup, un désherbant fréquemment employé. Il permet tout simplement à l’agriculteur de déverser des quantités de ce produit sans craindre que ses cultures soient endommagées. Aucun gain pour l’environnement : les OGM sont des produits commerciaux destines à faire du profit, pas à sauver l’humanité!
Stewart Brant veut également que les écologistes embrassent la modernité en acceptant l’énergie nucléaire.
Bon, de toute façon, que l’on accepte ou pas, en France elle est là de toute façon, on ne nous demande pas notre avis. C’est le comble d’une vision à court terme, et qu’est ce qu’on fait pendant mille ans des tonnes de déchets radioactifs? L’auteur évoque de simples « problèmes ».
L’écologie « réaliste », c’est si facile…

A lire l’article de Stewart Brant : ici

Publicités