The Empty House


Anatomie II
juin 30, 2007, 6:02
Filed under: Art, Blog

oups2

J’ai vu le corps humain,

Comment s’emboîtent les membres

Articulations et congruences

Nulle trace de l’âme cependant

Publicités


Anatomie
juin 28, 2007, 3:19
Filed under: Art, Blog

Oups…



« Intelligent design »
juin 27, 2007, 1:23
Filed under: Reflexion, Science

L’intelligent design » arrive en Europe. Cette démarche, qui se présente comme une alternative a la théorie de l’évolution scientifique (travaux de Darwin et Mendel) a été développée aux Etats-Unis, dans les années 90. Il s’agit en fait de vouloir « réconcilier » science et foi religieuse en ce qui concerne nos origines. Les partisans de l »intelligent design prétendent que certaines caractéristiques biologiques de notre corps sont trop complexes, trop « parfaites » pour pouvoir être expliquées par la seule théorie de l’évolution. L’exemple couramment utilisé sont étayer cette thèse, nos yeux, par exemple, ils sont constitués d’autant d’éléments hautement sophistiqués et interdépendants, qu’ils ne peuvent etre le résultat d’une mutation (qui induit l’idée de hasard, et d’adaptation), mais que cette évolution a été planifiée. Par qui? Par le dessein intelligent, ou un dieu, en l’occurrence.
Séduisante en apparence, car elle permettrait enfin de permettre des ponts entre science et religion, ces deux soeurs ennemies, de partiellement justifier la Bible, de faire le lien entre les différentes religions monothéistes… mais voila cette théorie ne tient pas debout une minute.
Elle n’est que la résurgence des discours religieux du type  » la raison humaine est trop « étroite » pour comprendre l’oeuvre de dieu etc.. » L’intelligent design s’appuie sur la science, mais il n’apporte aucun éclairage prouvant qu’un tel « dessein » existe, ou sur le nature de ce dessein.
Le « dessein intelligent », ce créationnisme déguisé, n’est pas une théorie a valeur scientifique, comme ses partisans voudraient nous le faire croire, il ne respecte pas un des principes élémentaires de la science, qui fait que toute théorie doit pouvoir trouver sa justification, par l’expérience.
Or sur le terrain expérimental, on ne trouve pas le moindre semblant de preuve que l’évolution aie été « dirigée ». A mois d’occulter tout ou partie de la génétique. Si l’on admet que l’hérédité existe, il faut bien aussi admettre les mutations. Comment inclure dans le « dessein intelligent » les bizarreries génétiques (personnes « daltoniennes », persistance de l’appendice etc..)?
L’intelligent design, malgré ses contradictions, fait pourtant ses premiers pas en Europe, en Pologne par exemple, ainsi qu’en Italie et il menace sérieusement les théories scientifiques, statut auquel il aspire. Son enseignement a l’école fait déjà l’objet d’un débat passionné- assorti évidemment de procès- aux États-Unis, alors que selon un sondage, la plupart des américains sont favorables a de telles idées.
Preuve de plus, qu’en ce début de XXI ème siècle, la connaissance recule de plus en plus devant l’activité forcenée des religieux de tous poils.

Un très bon site sur le sujet qui m’a été conseillé : ici



Union Européene
juin 26, 2007, 7:17
Filed under: International, Politique

L’Union Européene, c’est un peu comme une partie de poker, chacun essaie de gagner le maximum, de faire valoir ses cartes. Au dernier sommet, selon les journalistes, nous avons remporte une victoire éclatante, « la concurrence libre et non faussée » à ete rayée du texte. Bien sur les principes de la concurrence sauvage continueront a s’appliquer, mais le texte à été modifié. La Pologne aussi a obtenu la non modification du système de vote pour encore 10 ans, ce qui condamne pratiquement l’UE à l’immobilisme. Le Royaume Uni s’exempte de signer la Charte des droits fondamentaux.
Il ne s’agit ni plus ni moins qu’un marchandage entre boutiquiers, plus preoccupés par leurs opinions publiques, que par une éventuelle constuction européene. L’UE manque d’ampleur, d’ambitions pour le long terme. En bref, elle manque de dirigeants à la hauteur.

Full House

Full House



Minute gourmande
juin 25, 2007, 12:49
Filed under: Humeur, Photos

miam

Pâtisseries mmmh…



Restent des pointillés…
juin 24, 2007, 7:37
Filed under: Politique

Martin Hirsch vient d’annoncer la création du « revenu de solidarité active », qui doit remplacer le RMI, qui selon lui, a une « mauvaise image ». Souvenez-vous qu’avant d’être nommé haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, il a été un moment « patron » d’Emmaüs France. On pouvait s’attendre de quelqu’un qui été en prise directe avec la pauvreté, qu’il soit en mesure d’atténuer la ligne ultra-libérale du gouvernement Fillon-Sarkozy. Mais c’est que cet homme d’expérience, nommé à plusieurs reprises à des hautes responsabilités dans le domaine social, partage leur conception de la pauvreté, et de la manière dont on doit la traiter.
C’est à dire, remettre les gens au travail, au moyen d’emplois bas de gamme, payés le moins cher possible. Les entreprises (et administrations!) qui prennent en charge ces « ex-RMIstes » bénéficiant alors de privilèges exorbitants, et jetant comme des mouchoirs ces nouveaux venus dès que la prime correspondant à leur embauche a pris fin. Ce système existe déjà, il a été utilisé par les gouvernements des deux bords, ce sont les fameux « emplois aidés » qui selon la droite ne sont pas des « vrais emplois ». Pour une fois je suis d’accord avec eux.
Avec le revenu de solidarité active, on se dirige pourtant dans la même direction. Martin Hirsch n’a pas encore dévoilé son dispositif mais il s’agit vraisemblablement pour les allocataires d’exercer un emploi très faiblement payé, tout en continuant a toucher une aide de l’État.
Il prévoit pour le RSA un cout de 1200 EUR par individu et par an…soit un généreux 100 EUR par mois! Quelles largesse de l’État! Sachant que le RMI est d’environ +- 400 EUR par moi pour une personne seule, il faudra qu’elle se débrouille pour trouver les 300 EUR restant pour conserver son niveau de vie qui n’avait rien de luxueux au RMI seul. Sachant que ces emplois aidés sont pour la plupart du temps à mi-temps, quelques heures ici et là, certains allocataires pourraient même voir leurs revenus baisser au dessous de l’actuel RMI, à cause du cout du travail pour l’employé. En effet, pour aller travailler, on doit se déplacer, le prix des transports grève aussi le budget des bénéficiaires.
Au delà même de l’appauvrissement qu’il peut causer, le RSA est irréalisable. Comment en effet procurer du travail à tous les allocataires du RMI alors que le pourcentage d’entre eux qui travaillent a l’heure actuelle n’est que de 25 %. Restent à trouver des emplois pour les 75 % qui restent. Et d’où va-t-on les sortir? Nombreux sont les RMistes qui ne sont pas « employables », selon les critères actuels des entreprises. A moins de procéder comme en Allemagne, où pour conserver leurs allocations, les chômeurs de longue durée doivent accepter un travail payé 1 EUR de l’heure. Vous imaginez-vous travailler pour ce tarif, alors que le salaire minimum est de 8,27 EUR de l’heure? C’est dévaloriser complètement le travail que de le payer si peu.
En même temps, si l’on lit la biographie de Martin Hirsch, on est pas étonné de retrouver maintenant des dispositions si peu solidaires. Il est depuis 2006 membre de l’Institut Aspen, un institut fondé aux États-Unis, qui se propose d’aider les décideurs à trouver des « solutions au problèmes contemporains ». Un institut financé à grande partie par des entreprises hautement philanthropiques telles qu’ Ernst and Young, Accor ou BNP Paribas… le sort de nos pauvres doit certainement leur tirer une petite larme.



Interruption momentanee des programmes
juin 23, 2007, 4:04
Filed under: Non classé

Jusqu’à demain…