The Empty House


Mai 68
avril 30, 2007, 11:45
Filed under: Politique

Ne cherchez plus, Nicolas Sarkozy trouve la source de tous les maux de la société française!! Si un jeune fume un joint dans le métro, c’est de la faute a Mai 68! Si des gens se font voler, braquer, c’est aussi à cause de Mai 68. Ce sont les héritiers de mai 68 qui brûlent des voitures (même si la plupart ne savent même pas ce qui s’y est passé)
Pour moi Mai 68 c’était le temps des utopies, des manifestations étudiantes, des luttes, pour en fin de compte, plus de liberté. Un mouvement avec ses excès,ses manquements, mais qui est constitutif de ce qu’est notre pays aujourd’hui. S’il avait pris le temps d’ouvrir des manuels d’Histoire, le candidat de l’UMP aurait pu constater qu’on va difficilement contre les mouvements de fond de la société.
Il nous faut enfin, accepter notre Histoire comme elle est ne pas essayer de la falsifier ( cf. déclarations de NS sur la colonisation, la guerre d’Algérie) ni d’en effacer des morceaux qui ne nous plaisent pas. Accepter notre Histoire, et ce que nous sommes, serait déjà un progrès.
De mai 68, je ne sais pas ce qu’il reste aujourd’hui, alors que la France s’apprête vraisemblablement a s’auto-cadenasser, sous la bonne garde de Sarkozy, et pour longtemps. Peut être pourrions-nous en tirer quelques leçons avant qu’il ne soit trop tard.

Rivarol, un autre contre-révolutionnaire….

« Ma foi, très cher Nicolas, vous reprendriez bien une tasse de thé? »

« Volontiers, ah que disiez-vous déjà, oui oui, nous en étions à mon sacre, à Reims, pour 2012… »

Publicités


Le garçon Boucher
avril 29, 2007, 12:36
Filed under: Medias, Politique

Comme chaque semaine, Eric le Boucher nous a pondu un chef-d’oeuvre dans le Monde.
Il s’agit d’une discussion entre deux personnes, au Lutetia (un hôtel 4 étoiles à Paris, pas au café du coin), On ne sait pas si le dialogue est inventé ou non, mais s’il est réel, on peut admirer le courage de ce journaliste d’exception, qui ose se rendre là où l’information se trouve, même si c’est dans le confort d’un salon parisien!
Ceux sont deux hommes qui ont voté Bayrou au premier tour et, oh agonie, se demandent pour qui ils vont voter au second. Un penche pour Ségolène Royal et l’autre, un peu condescendant, essaie de le rappelle a la raison. En premier lieu il le prévient ; pas de TSS (Tout sauf Nicolas
Sarkozy), une manière de dire que sa patience, ainsi que sa capacité à accepter les critiques sont limitées. Si cela est censé être représentatif des électeurs de Nicolas Sarkozy, on voit ce qu’ils entendent par « dialogue constructif ». L’autre ne lui répond pas : pas de TSR ! Non, non il encaisse. Passons.
Tout au long de l’entretien, le bayrouiste qui va voter pour Sarkozy consent a admettre quelques incoherences :

Oui, mais lui voulait seulement défiscaliser l’employé, pas supprimer les taxes pour l’employeur. Du coup, c’est hyper- coûteux et ça va pas encourager l’embauche ! Le risque est gros : c’est pour les « in » pas les « out » du marché du travail ; en dehors des restos et du BTP, ça n’aura aucun effet de croissance. Rien sur l’industrie.

– D’accord, c’est un peu au pif. Mais avoue que ça va dans le bon sens. Réhabiliter le travail, c’est l’essentiel ! Comme de vouloir introduire un contrat unique entre CDD et CDI

Là j’avoue que je n’ai pas tout suivi, j’aurai posé deux questions : en quoi le travail mérite-t-il d’être réhabilité? (des faits concrets, svp) Et, quel est le rapport avec la création d’un nouveau contrat de travail apportant moins de garanties a l’employé? Personnellement, je pense que tous les gens qui se lèvent le matin pour aller travailler, payés au SMIC, qui font parfois des heures supplémentaires non rémunérées, n’ont aucune leçon à recevoir sur le travail. Et surtout pas de l’establishment qui prend son café au Lutetia. Le bayrouiste Ségolenien, bizarrement ne répond rien. Il continue encaisser.

Un peu plus tard dans la « conversation » :

T’as vu ce qu’il a dit au Monde sur la sidérurgie ? « Je ne veux pas qu’on reproduise l’erreur commise dans les années 1970. » Qu’est-ce qu’il veut dire ? Qu’on n’aurait pas dû privatiser ? C’est délirant !

– T’as raison. C’est son Guaino (Henri Guaino, ancien commissaire au Plan) qui le rend national-léniniste.

Le pauvre Nicolas Sarkozy! S’il dévie d’un pouce du sacro-saint dogme libéral ce n’est pas de sa faute, c’est de la faute à ses conseillers! Un peu comme le Pape, sa pensée est infaillible. Ce sont les autres qui se trompent, pas lui. S’ensuit une diatribe ultra-libérale contre l’État, source de tous les maux et surtout « L’Etat social » qui est « inefficace« (nota bene : inefficace signifie ici, qui redistribue de l’argent , sous formes d’allocations, aux plus défavorisés)
A ceci le « ségolenien » répond de manière stupide, décidément, il manque beaucoup de punch, et il est presque sur le point de changer d’avis…
Un peu plus tard, il arrive à placer un argument intéressant, alors que l’autre critiquait le manque de compétence de Ségolène Royal (sans l’illustrer d’aucun exemple, ni même d’un argument).

Elle en a convaincu d’autres. Regarde la liste des économistes autour d’elle : Daniel Cohen, Thomas Piketty, Dominique Méda. Qu’elle soit avec eux et, pour la démocratie participative, avec Pierre Rosanvallon, ça devrait te séduire ! Ce sont des gens qui détiennent la bonne adaptation à la mondialisation : innovation, PME, éducation supérieure, mais sans faire porter l’ajustement par les salariés les plus faibles.

– Ce sont des intellectuels.Manque tout le circuit administratif pour implémenter les changements.

La réponse est fulgurante : Ce sont des intellectuels, donc ils ne savent rien! Et bien sur, on n’a jamais vu d’intellectuels (pour certains, utiliser les guillemets) se rallier à la cause de Nicolas Sarkozy! On aimerait savoir ce qu’est le fameux circuit administratif, mais bien sur nous n’en saurons rien. Que se cache-t-il sous cette expression, une sorte de mot valise dont je soupçonne la vacuité.

La fin du dialogue est surprenante :

Tu dis que Sarko est ringard dans son analyse. Mais je préfère un ringard qui modernise plutôt qu’une moderne qui ringardise.

L’autre n’avait accuse personne de ringardise..enfin passons. La deuxième phrase est absurde, un ringard qui modernise? C’est à dire?? Enfin, l’interlocuteur pro-Ségo semble sombrer dans l’irrationalité, et il se fait taper sur les doigts comme un écolier : « Stop ! On a dit pas de TSS ! » Fin du dialogue.

Un bel exemple ,ou sous couvert d’opposer deux points de vue, on dénigre les partisans de Ségolène Royal, en les faisant passer pour de vrais imbéciles. Du grand journalisme, en effet.
Les lecteurs du Monde, conspuent régulièrement les articles d’Eric le Boucher, ses prises de positions ultra-libérales, son manque d’arguments concrets, ses sources d’informations erronées, voire falsifiées… on peut y ajouter :son manque total de déontologie journalistique. Mais chaque semaine, c’est la même chansonnette, à croire que le journal  » le Monde » n’est pas fait pour les lecteurs, mais pour le staff de campagne de Nicolas Sarkozy.



Barcelona
avril 27, 2007, 11:02
Filed under: Blog

Pas de post demain, car je vais à Barcelone, à très vite…

Fuck Disco


La nuit je mens
avril 27, 2007, 2:22
Filed under: Musique

Voici une chanson dans l’air du temps, parmi les quelques interprétations qui circulent, une d’entre elle me parait être intéressante : il s’agirait d’un collaborateur,
pendant la seconde guerre mondiale…
( d’où les trains -de déportation- et le  » je m’en lave les mains »…)
Mais on pourrait facilement les « dédicacer » à un candidat -suivez mon regard- ( dresseur de loulous- journalistes au cirque…)
Quoi qu’il en soit, l’interprétation de Bashung est sublime, un grand moment.

J’ai fait la saison
dans cette boite crânienne
Tes pensées, je les faisais miennes
T’accaparer, seulement t’accaparer
d’estrade en estrade
J’ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose
Un jour au cirque
Un autre a chercher a te plaire
dresseur de loulous
Dynamiteur d’aqueducs

La nuit je mens
Je prends des trains a travers la plaine
La nuit je mens
effrontément

J’ai dans les bottes
des montagnes de questions
Ou subsiste encore ton écho
Ou subsiste encore ton écho….



Osez osez…
avril 26, 2007, 7:38
Filed under: Blog

Je sais que vous êtes la, mais je ne sais pas qui vous êtes – à quelques exceptions près- Que vous soyez occasionnels ou réguliers, de lecteurs passifs, devenez actifs, pour le plaisir…osez vous dévoiler.

Osez…

Commentez-moi ou écrivez-moi en utilisant le formulaire ci-dessous, réponse assurée.



Travaux d’intérieur
avril 26, 2007, 4:46
Filed under: Blog
Fait main

Il y a du nouveau ici : un coup d’oeil dans la barre latérale, et vous y verrez quelques précisions sur la maîtresse de maison, ainsi que des photos de Tolède, la ville des fines lames.
J’aménage cet espace petit a petit, je m’excuse d’avance si par hasard vous tombiez en plein milieu des travaux.



Falsifications
avril 25, 2007, 10:32
Filed under: Politique

Pour ceux qui douteraient encore du glissement idéologique de Nicolas Sarkozy vers l’extrême-droite, Il vient de franchir un nouveau pas, en se « réappropriant » Jeanne d’Arc, symbole historique falsifié, repris par le FN : celle qui avait boute les « étrangers » hors de France…
C’est plus qu’un glissement, c’est une franche avancée! Le Pen doit s’en tordre les doigts de dépit, lui qui affirmait que les français préfèreraient la copie a l’original! Ou s’en frotter les mains, puisqu’en fin de compte, ce sont ses idées, ses références, qui occupent maintenant l’espace public. Comme le souligne Guy Birenbaum, c’est sera doute lui le vrai gagnant de ces élections.
Pour lire un article intéressant sur la récupération de Jeanne d’Arc par le FN,
cliquer ici.

La pucelle…